La voix de l’Amour

« L’absurde absolu pour un humain, c’est de se trouver vivant sans raison de vivre », une célèbre citation de l’Abbé Pierre, un adage qui traverse les temps avec cette capacité incroyable de s’adapter à toutes les situations

Le 5 août 1912, à l’aube de la Pre- mière Guerre Mondiale, naît Henri Grouès dit l’Abbé Pierre. Comment  ce fils de bourgeois va par sa foi, ses rencontres  et sa révolte contre la misère devenir une des figures les plus marquantes du XXe siècle ?

Comment cet homme a
réussi à entraîner avec lui un pays, puis le monde entier dans son com- bat pour la justice ?
A travers une narration moderne et originale, portrait d’un homme au parcours hors du commun, engagé, visionnaire et plein d’humour, porté par le destin. Un véritable message de paix et d’humanisme, un éveil des consciences

Brûlant les planches dans de grands succès populaires (Les amazones, Bonjour Ivresse, Grossesses nerveuses, L’amour est sur le net(interview réalisée et diffusée sur Actumedias avec toute la troupe), Ma belle-mère, mon ex et moi…), Nicolas Vitiello donne la réplique à des acteurs comme Anémone, Henri Guybet, Chantal Ladesou, Jean-Pierre Kalfon… allant jusqu’aux Molières pour deux nominations avec la pièce Love, Valour & Compassion.
Egalement remarqué en tant que metteur en scène et auteur, on peut le voir au cinéma dans Secrets d’hiver et à la télévision dans des fictions comme Le tuteur, Dreams ou encore le programme court humoristique 4 jeunes, 1 voiture

« Une voie pour les sans voix »

Il n’y a qu’une règle pour gagner le paradis : « Aimer tant qu’on en a la force, c’est tout… » Cette phrase de l’Abbé Pierre a résonné en moi le temps d’une pièce jouée , que dis-je interprétée, racontée, contée par le comédien Nicolas Vitiello…

Je me suis souvent demandée en allant voir une pièce, si l’inspiration serait assez forte pour écrire un article qui donnerait assez envie aux lecteurs de se déplacer et partager un moment de spectacle, ce soir je n’ai pas envie d’écrire, ce soir j’ai envie de crier, hurler mon émotion d’avoir eu ce bonheur de passer un moment de tendresse, de bienveillance et d’humanité face à une scène sobre comme l’était l’Abbé Pierre.

Ce soir je n’évoquerai pas le parcours incroyablement riche de Nicolas Vitiello, internet et les différents sites le feront bien mieux que moi, ce soir j’ai envie de vous parler, de vous émouvoir, de vous agiter, vous secouer, vous bouleverser comme cette pièce de ce soir au Théâtre

Il existe des pièces qui vous laissent en larmes, d’autres en joie, certaines en émoi, ce soir je suis sans voix, touchée au plus profond de mon âme, de mon être, bousculée par tant d’amour partagé avec autant de générosité et d’humilité , Nicolas fut sur scène la voix de l’Abbé Pierre, il aurait crié ces mêmes mots à cette humanité qui se déshumanise, aujourd’hui encore plus qu’hier, il aurait eu ce même aplomb, cette même colère pour hurler sa révolte contre notre monde qui saigne, face à nos cœurs qui se ferment, asséchés d’orgueil et de vanité, l’homme fait face à cet ouragan d’égoïsme et d’égocentrisme qui emporte et détruit tout sur son passage

Une pièce poignante et émouvante , écrite, interprétée et mise en scène avec brio, par Nicolas Vitiello qu’on retrouvera prochainement lors d’une interview sur Actumedias pour parler de sa pièce : «Les voix des sans voix », ce soir c’est moi qui reste sans voix et lui a sans doute trouvé sa voie..

«Bravo à toute l’équipe pour ce moment d’éveil des sens et des consciences

Cette pièce devrait être jouée dans toutes les écoles, car tout le monde le sait: Les enfants apprennent bien plus vite … »

Auteur : Nicolas Vitiello
Artistes : Nicolas Vitiello
Metteur en scène : Nicolas Vitiello

Mots de l’artiste

« L’actualité terrible, la misère toujours grandissante et la division de la France et de l’humanité en plusieurs points m’ont poussé à replonger dans les écrits de l’Abbé Pierre et à me rendre compte que malheureusement, ses discours, constats et prédictions sont plus que jamais d’actualité. Je veux par mon spectacle, caché derrière ce personnage tant aimé et écouté, redonner un élan à ses dires, remettre en lumières ses propos et donner un coup de projecteurs
supplémentaires aux communautés Emmaüs. Mon texte est librement inspiré des certains passages de « Testament… » auxquels s’ajoutent ses discours publics marquants. Ce projet est bien plus qu’une création artistique mais un hommage, un message de paix, d’humanisme et d’éveil des consciences que l’Abbé trouvait trop souvent éteintes. « Combattre la misère, c’est gagner la paix ! »  Nicolas Vitiello
RETROUVEZ « LES VOIX DES SANS VOIX » à LA COMÉDIE BASTILLE

Journaliste : Djazia Benhabilés

À noter :
Les bénéfices et droits d’auteur seront reversés à Emmaus. Nous vous attendons nombreux!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :