LUCKY

Un an après la sortie de son quatrième album Drift, le producteur et Dj français Agoria, co-fondateur de Nuits Sonores, connu pour ses sets techno inspirés, prépare son retour avec la bande originale du film Lucky.
Le producteur de musique électronique français Agoria, cofondateur du label InFiné, est de retour avec une nouvelle bande originale produite spécialement pour la comédie françaiseLucky. Suite à sa bande-son originale créée pour le film Go Fast, le réalisateur Olivier Van Hoofstadt a souhaité qu’Agoria s’occupe à nouveau de son projet, dont la sortie au cinéma est prévue pour le 26 février 2020.Au tracklisting, on retrouve des collaborateurs comme Jacques, Blasé ou Sacha Rudy.Agoria retrouve donc le réalisateur de Dikkenek avec cette nouvelle BOF qui sort en même temps que le film le 26 février 2020.

On terminait le montage de Go Fast et Stéphane Lecomte m’a présenté le travail d’Agoria. J’ai tout de suite voulu qu’il compose le score du Film ! Quelques jours plus tard Seb envoyait Code 1026 (score du film) ! On se rencontre et le courant passe ! C’est un plaisir de travailler ensemble. Aujourd’hui, je suis très fier et très heureux de ce que Sebastien à créer comme univers musical pour Lucky. Cet été, il me disait : « Je n’aurai jamais le temps de composer même un morceau » et voilà qu’il a composé toute la musique du film ! Quel talent !” Olivier Van Hoofstadft
Le synopsis de Lucky raconte : « Pour s’en sortir financièrement, Willy et son pote Tony, endettés de naissance, ont une idée de génie : voler un chien de la brigade des stups. Mais, les choses ne se passent pas tout à fait comme ils l’avaient prévu. La seule solution : s’associer avec Caro, une flic totalement corrompue.« On y retrouve son titre « Visit » co-produit avec Jacques, et de nouveaux titres solos ou en collaboration avec le pianiste parisien Sacha Rudy et Blasé.Agoria n’est pas un enfant des raves comme les autres. Au début des années 90, il a connu cet âge d’or où l’histoire s’écrivait à chaque nouvelle soirée. La musique électronique n’avait encore ni code ni visage, seulement quelques valeurs qu’elle s’est empressée d’oublier. Et, s’il a fait parti des pionniers qui ont tout inventé de la techno en France, c’est pour mieux s’échapper du cadre qu’il a lui-même contribué a créer, s’aventurant avec succès dans l’univers du cinéma, de la mode et de l’art contemporain. L’artiste est considéré aujourd’hui comme l’une des plus grandes références de la musique électronique mondiale. Si tout commence pour lui en 1999 avec le maxi Influence hivernale, c’est en 2003 avec son premier album Blossom qu’il accède à une véritable renommée, en conviant notamment l’ex-membre de Massive Attack, Tricky. Libération qualifiera alors le disque de « réussite ». Il publiera ensuite deux autres albums, The Green Armchair (2006) et Impermanence (2011) et signera la bande originale du film Go Fast (2008) de Luc Besson. En 2019, il sort l’album Drift qui marque un virage électro aux ambiances pop et house. Très différent de ce qu’il a pu faire dans le passé, cet album présente un mélange complexe des goûts musicaux pour un résultat frais et varié. En 2020, Agoria revient dans l’actualité, toujours en tant que producteur mais cette fois, pour le cinéma. Le compositeur a en effet composé la bande originale du film Lucky du réalisateur Olivier Van Hoofstadt, qui sort dans les salles le 26 février.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :